Célébrons...·Le Coin lecture

Mariage royal & Lecture royale !

A 12h (13h heure française) ils se diront oui ! C’est aujourd’hui que Harry, le vilain petit canard, épouse sa chère et tendre Meghan. Un évènement très attendu et largement couvert par les médias et les réseaux sociaux même s’il semble que les Britanniques se sentent peu ou pas concernés par l’affaire…

J’adore les mariages royaux ! Je me souviens que lorsque William a épousé Kate, c’était en 2011 déjà, l’évènement était prévu un vendredi et j’étais en cours…d’informatique ! Il n’en a fallu pas plus à quelques-unes d’entre nous pour aller sur YouTube et mettre en direct le mariage (en mute tout de même !). Parallèlement, ma mère et moi nous envoyions des messages pour commenter la robe de Kate, très beau souvenir 🙂

Étant hyper-excitée par ce mariage, je réfléchissais hier à une façon d’en parler sur le blog. Et quelle meilleure façon que de vous présenter deux livres coup de cœur, liés à la famille royale et plus particulièrement à Diana et le petit George 🙂

Le premier s’intitule Le journal intime de Baby George (The Prince George Diaries) écrit par Clare Bennett en 2016. Le résumé est simple mais on perçoit tout de suite le ton que prendra cette histoire :

Mon nom est George, Prince George de Cambridge, mais vous pouvez m’appeler Baby George. Je suis le fils aîné de William et de Kate, l’héritier de la couronne d’Angleterre, le bébé le plus photographié au monde. J’ai décidé de vous dévoiler l’intimité de mon quotidien royal et celui de mon illustre famille.

9782746744219

Le récit se déroule au début de la seconde grossesse de Kate alors qu’elle attend la future petite Charlotte. Tous les membres de la famille royale sont passés au crible par le petit George qui ne mâche pas ses mots et les affublent tous d’un surnom hilarant, unique et révélateur de leur personnalité respective. J’ai beaucoup ri en lisant ce court journal : George affiche clairement son désintérêt total à l’égard du bébé, et je dirais même son hostilité face à cette naissance qui va remettre en cause son statut d’enfant unique ; il présente sa mère comme quelqu’un qui lui fait la honte en vomissant partout devant tout le monde (Kate souffre d’une maladie appelée Hyperemesis Gravidarum) ; il voit son père comme un homme qui essaye d’être plus grand qu’il n’est mais qui inévitablement se prend toujours les pieds dans le tapis ; Harry pour sa part est le tonton super cool, un vrai boute-en-train que George tient en admiration. Une façon peut-être de réhabiliter Harry qui a longtemps souffert de sa place de second frère et a dû vivre dans l’ombre de William. George parle également de ses grands-parents qu’il n’apprécie guère (en particulier Camilla, bah tiens !) et de ses arrière-grands-parents (il a clairement une préférence pour mère-grand).

J’imagine très bien George mener son petit monde et cerner parfaitement la personnalité des adultes qui l’entourent. En lisant ce journal, je ne pouvais m’empêcher de repenser à ces photos où on le voit faire la moue alors que tout le monde sourit :

Create perfectlonglashes

Un roman (très) très léger qui se laisse lire et qui permet de passer un moment de vraie détente, loin des vicissitudes de ce monde. Je recommande !

Le deuxième ouvrage que j’ai choisi de vous présenter s’intitule Le dernier amour de Diana (Diana: Her Last Love). Il a été écrit par l’auteure Kate Snell et est paru en 2013 (édition française) :

Non, Dodi al-Fayed ne fut pas, contrairement à ce que tout le monde croit, le dernier amour de Diana ! Le fils du richissime propriétaire de Harrods n’était qu’une façade, un leurre destiné à rendre jaloux le Dr Hasnat Khan, un chirurgien pakistanais rencontré en septembre 1995 au London Royal Brompton Heart and Lung Hospital, l’homme que Diana aimait et avec qui elle voulait se marier. Pendant les deux dernières années de la vie de Diana, elle et Hasnat ont tenté de garder leur amour secret.
Pour la première fois, dans ce livre, la famille du Dr Khan parle de sa rencontre avec Diana, en mai 1997, Diana s’était même envolée au Pakistan afin de persuader la mère d’Hasnat qu’elle serait une belle-fille idéale, de leur affection pour elle mais aussi des difficultés auxquelles dut faire face leur fils, homme discret projeté sur le devant de la scène. Outre les proches d’Hasnat Khan, l’auteure a rencontré de nombreux témoins, dont les intimes de Diana.

Le-Dernier-Amour-De-Diana-Livre-894384009_L

Le roman retrace les deux dernières années de la vie de Diana et laisse beaucoup de place à sa rencontre puis sa relation avec le Dr Hasnat Khan (qui a assisté à ses funérailles) même s’il se permet des retours en arrière allant même jusqu’à l’enfance de Diana. Retour très instructif sur le passé où l’on comprend quelles sont les raisons expliquant les troubles du comportement alimentaire de Diana et où l’on apprend qu’elle avait une relation très proche avec son père dont elle a eu beaucoup de mal à se remettre du décès en 1992. L’épisode qui m’a le plus marquée dans le livre est celui racontant son voyage au Pakistan à la rencontre de la famille d’Hasnat. Je ne savais pas qu’elle les avait rencontrés pour aller plaider sa cause en quelque sorte et les convaincre qu’elle était la femme parfaite pour épouser leur fils. Cette famille, marquée par le poids de la religion et de la tradition, regarde cette princesse occidentale divorcée d’un œil suspicieux mais sans hostilité. La famille d’Hasnat accueille Diana comme il se doit et apprécie beaucoup sa compagnie. La mère d’Hasnat reste toutefois réservée face à cette union et s’inquiète pour son fils qui n’a pas les épaules pour supporter la notoriété, le symbole et l’histoire de Diana.

Sont également évoqués dans le livre la relation de Diana avec Charles (clairement un mariage arrangé) et sa vie de mère auprès de ses deux enfants qu’elle regrette ne pas voir plus souvent. Elle a une profonde affection pour eux et fait tout pour faire de chaque instant partagé ensemble un moment mémorable. Cela a fonctionné car l’an passé un documentaire diffusé sur la chaîne américaine HBO, Diana, Our Mother, Her Life, Her Legacy, laissait la parole à William et Harry qui se sont librement confiés sur leur mère, leur enfance et leur deuil. Ce documentaire est poignant, très éclairant, je vous le recommande vivement !

Le roman a été adapté au cinéma en 2013 sous le titre Diana. La princesse est interprétée par l’actrice australienne Naomi Watts qui est très convaincante :

21023376_20130730121416649

A noter : pour les fans et/ou nostalgiques de la série américaine Lost : Les disparus, le Dr Hasnat Khan est interprété par l’acteur anglo-américain Naveen Andrews .

A ces ouvrages, je pourrais citer l’excellente série Netflix The Crown et le magistral film franco-britannique The Queen centrés sur la Reine Elizabeth II, actuelle reine d’Angleterre. Je ferai prochainement un billet sur la série The Crown que je suis en train de regarder.

Bon mariage royal à tous !

2 commentaires sur “Mariage royal & Lecture royale !

Laisser un commentaire