Accueil

Ecrire pour le plaisir et pas pour faire du chiffre !

A la recherche d’un sujet sur lequel écrire un article pour le blog, je suis tombée sur une publication postée par une bloggeuse dont je suis abonnée à la page et qui m’a particulièrement touchée. Il s’agit d’Amandine dont le blog s’intitule « Chroniques d’une demoiselle ». Son post commençait par les mots « coup de mou » et cela m’a intriguée. Quelle n’a pas été ma surprise de constater que cette publication comptait une bonne centaine de mots à travers lesquels son auteure expliquait pourquoi elle n’écrivait plus sur son blog et pourquoi elle n’était plus motivée. Elle nous donne également son opinion sur les réseaux sociaux et c’est là où ça devient super intéressant. Ses arguments m’ont fait réfléchir et m’ont conduite à écrire cet article qui rejoint en tous points les propos d’Amandine.

positive-954797_960_720

Son premier argument est celui de manquer de temps. Effectivement, écrire pour un blog demande beaucoup de temps, du moins si l’on souhaite prendre du temps pour écrire. Combien de fois ai-je vu des articles mal écrits, dont l’orthographe laissait à désirer et dont le contenu était inintéressant. Et cela, dans le simple but de publier quelque chose pour avoir des « vues ». Au-delà de ça, il est nécessaire de toujours promouvoir son contenu et c’est là que l’on voit l’effet pervers des réseaux sociaux. Plus vous multipliez les comptes plus il faut les entretenir. Personnellement, je n’ai qu’une page Facebook et c’est déjà beaucoup (mise à jour : le blog a son compte Instagram). Je publie de temps en temps mais pas à outrance. De même, comme le dit très justement Amandine, cette tendance à prendre toujours plus de photos de soi (et des choses que l’on mange aussi) me met mal à l’aise et ne me correspond pas non plus. A moins qu’il y ait un réel intérêt (du style, chouette j’ai fait ma première pièce montée ! 😁💪).

Deuxième argument de choc : Amandine faisait passer son blog au-dessus de ses proches. Je suis triste de lire ça, c’est vraiment dommage. Comme elle le dit, cela ne sert à rien (à moins de vivre de son blog et encore…). Un des seuls avantages que m’offrait mon boulot à l’Éducation nationale (🤭🤭) était de ne pas travailler le mercredi après-midi. Je les consacrais presque tous à écrire pour le blog et lorsque je ne pouvais pas ou que je ne le voulais pas, eh bien tant pis ! Je ne me suis jamais mis la pression pour écrire un article. Je pense que c’est une erreur et c’est là qu’Amandine nous livre son troisième argument : écrire pour le plaisir et non pas juste pour écrire.

« Dur de trouver sa place dans un monde où bloguer est devenu plus une mode qu’un plaisir, et où tout le monde poste le même type d’articles. »

Amandine a parfaitement bien cerné et résumé le problème et je trouve ce constat déplorable. Combien de fois ai-je dit à mon entourage que tous les blogs sur lesquels je tombais se ressemblaient ? Un peu comme dans ma recherche d’emploi actuellement : si tu n’aimes pas la banque, les assurances, l’immobilier et l’informatique, tu es foutu ! Là c’est pareil : tests de produits cosmétiques, tendances vestimentaires, cuisine, voyages… Très peu de personnes écrivent sur d’autres sujets et/ou mènent une réflexion à travers leurs articles.

Un autre argument que j’ajouterais au coup de « gueule » d’Amandine consiste en la nécessité de faire du chiffre : nombre de vues, nombre de commentaires, nombre d’abonnés, nombre de like, nombre de partages… Nous sommes encore une fois dans le « paraître » où tout ce qui compte c’est de se montrer et d’avoir le plus de « tout » que tout le monde. (C’est un constat que je fais aussi sur la plateforme Wattpad mais cela fera l’objet d’un prochain article. 😏😏) Afin d’illustrer l’argument que je vous donne, j’ai l’exemple parfait : une blogueuse que je suivais sur Facebook (j’ai depuis réparé mon étourderie ! ☺️), a publié un post la semaine dernière dans lequel elle disait vouloir atteindre un nombre précis d’abonnés et que pour y arriver elle proposait de s’abonner à chaque page qui s’abonnerait à la sienne… « Liker » une page alors qu’on ne l’aime pas spécialement son contenu mais juste pour avoir des abonnés supplémentaires…pathétique. Je rebondis sur la publication d’Amandine qui disait avoir 136 abonnés pour que seulement moins de la moitié lise ses articles d’où son manque de motivation. Je te rassure Amandine, même constat sur ma page. Mais j’en ai pris mon parti.

Mes publications Facebook ne génèrent que peu d’interactions, de même que mes sollicitations par mail ou mes articles. Mais ce n’est pas grave car je n’écris pas pour les autres mais pour moi. Je préfère largement susciter l’intérêt de 5 ou 10 personnes plutôt que d’avoir des centaines d’abonnés qui n’en ont strictement rien à faire de mon blog et de mes écrits. Effectivement, si vous ne rentrez pas dans la catégorie « j’ai testé pour vous… », il est difficile de percer dans la blogosphère…mais pas impossible ! Cela demande beaucoup de temps mais une fois que vous admettez que vous ne pourrez pas obtenir autant de « like » ou d’interactions que vous le souhaitez et au moment où vous le souhaitez, vous ne nourrirez que frustration et démotivation.

J’ai très vite fait preuve de lucidité sur ce sujet et depuis je ne m’en porte que mieux. J’écris pour moi, j’écris parce que j’en ai envie et si je parviens à distraire deux ou trois personnes pendant leur pause-déjeuner, pour moi c’est ça la cerise sur le gâteau ! A noter que je reçois souvent des commentaires par textos ou Whatsapp de la part de mon entourage perso… Au début je me disais « mais pourquoi ne laissent-ils pas un commentaire sur le blog ? ». Parce qu’ils ont le choix. Ils ont le choix de lire, de ne pas lire, de commenter ou pas, de m’appeler pour me dire qu’ils ont aimé ou pas aimé ce que j’ai écrit. Je vais donc continuer à écrire des articles sur ce blog et sur des sujets qui m’intéressent sans qu’ils soient forcément « tendance ». Je continuerai à les partager et peut-être qu’un jour j’arrêterai, mais au moins je l’aurais fait. J’aurais écrit pour me faire plaisir et sans contraintes. 🙏

9 commentaires sur “Ecrire pour le plaisir et pas pour faire du chiffre !

  1. Je te rejoins sur cet article. J’ai tenu d’autres blogs avant celui-ci où j’avais des partenariats avec des maisons d’édition. Au fur et à mesure, j’ai totalement perdu le plaisir de bloguer, je n’écrivais plus vraiment pour moi (ni ne lisais d’ailleurs). Depuis, j’écris pour moi et j’ai de nouveau envie d’avoir un blog. S’il ne perce pas, tant pis. Je ne compte pas en faire mon métier non plus.

    1. C’est pour ça que j’hésite à faire des partenariats, j’ai peur que les éditeurs mettent trop la pression et puis tu ne peux pas vraiment dire ce que tu penses aussi. Je préfère écrire à mon rythme et pour moi 🙂
      Merci pour ton message 😁

      1. Je disais tout de même ce que je pensais. L’honnêteté était primordial, pour moi. Même encore aujourd’hui, je ne me force pas à écrire une chronique positive sur un livre que je n’ai pas aimé juste parce que tout le monde l’adore et l’encense. Je suis mieux sans partenariat. Si je dois de nouveau en faire, je serai peut-être plus difficile. Je demanderai à choisir les livres, par exemple, à en recevoir moins…

  2. Hello miss !

    Très bel article et tellement bien résumé.
    Je suis extrêmement touchée que tu m’aies citée pour ton article 🙂 Et je dois te dire que tu as extrêmement bien repris les mots, et mêlés aux tiens ça donne un super article.
    J’espère qu’il en fera réfléchir bon nombre.

    Je suis actuellement entrain de voir une nouvelle ligne éditoriale et je touche au but 🙂
    Cette blogopause m’à fait le plus grand bien car effectivement entre mon job à plein temps et mes horaires de M… (9H 12H – 15H 20H) c’est compliqué de se dégager du temps et donc si je reviens c’est: 1 pour moi et 2 à mon rythme, 1 article par semaine c’est trop !

    Profite au maximum de la vie réelle car elle ne se reboot pas ! Et partage ce que tu aimes pour toi avant tout.

    Bises.

    Amandine

    1. Coucou Mademoiselle Amandine !

      Merci à toi pour m’avoir donné l’impulsion d’écrire 🙂
      Je suis ravie que tu n’abandonnes pas à ton blog et que tu réfléchisses à un nouveau contenu. Tu as une base de lecteurs fiables et fidèles qui te suivront peu importe la route que tu décideras de suivre dans l’écriture de ton blog. Si effectivement 1 article par semaine c’est trop, soit ! Nous attendrons avec encore plus d’impatience l’article suivant 🙂

      J’aime beaucoup ta dernière phrase où tu dis que la vie se ne reboot pas tel un ordinateur. Tu as bien raison. Il est très important de profiter de notre entourage, il n’est pas éternel… Je vais m’inscrire à ton blog pour ne pas rater la suite :’)

      Passe un beau weekend,

      N.

  3. Hey coucou 🙂 Le blogging doit avant tout rester un plaisir, et tu le dis très bien dans ton article ! J’ai beaucoup aimé. Franchement, si l’on n’écrit pas avant tout pour soi, pourquoi écrire alors? Avoir un blog à gérer, c’est avant tout se faire plaisir. Je rigole par moment, car avant de créer mon blog, je ne savais même pas que les marques payaient pour être mises en avant sur des blogs ^^ Ça montre à quel point ça m’intéressait XD Pour moi, c’est comme les blogueuses ou blogueurs qui ne répondent pas aux commentaires laissés sur leur blog. WHAT ! Mais un blog c’est fait pour partager, non ?! Ce genre de personne disparaît très vite de ma liste de blogs suivis… même si le thème me plaît. Au contraire, je préfère les blogs où l’on parle de choses différentes des autres, où l’on prend des risques, et où on se sent accueillis comme chez soi. Bises

    1. Coucou Valérie !

      Merci beaucoup pour ton message, tu résumes en quelques phrases le message que je souhaitais faire passer par le biais de cet article. La vie nous impose trop de contraintes au quotidien et je refuse qu’un hobby fasse de même sous prétexte qu’il n’y a que comme ça que tu peux percer. Je suis très naïve et je pensais que chaque blogueur répondait à tous ses commentaires par respect… Il faut croire que non. C’est assez dingue quand même ! Mais je sais qu’il existe de nombreuses personnes avec peu de scrupules. Tu as raison, il ne faut pas hésiter à se désabonner si le blogueur ne montre que peu d’attention à ses lecteurs ou s’il fait ça pour la popularité.

      PS : j’aime beaucoup le nom de ton blog, je vais aller voir 😀

      N.

  4. Chouette article, cette prise de recul fait plaisir à voir !
    J’avoue que je suis aussi gênée par ces « abonne toi à ma page et je m’abonne en retour »… Ça fait un peu penser à l’époque lointaine du Skyblog ou le but était d’avoir le plus de commentaires sur son blog. C’était pas utile.
    Après, je pense que la question du trafic sur le blog a tout de même son importance. Même si on ne peut pas obliger les gens à aimer ou à lire notre contenu, je pense que le blog repose sur l’aspect du partage sincère, dans le sens où on développe certaines « expertises » dans des domaines, que l’on peut partager avec une communauté, à titre informatif ou réflexif et, plus le trafic sera important, plus le partage sera grand.
    Mais comme tu l’as dit, à condition d’écrire des articles de qualités et de prendre plaisir à blogguer 🙂

  5. Plusieurs conditions pour un blog à mon sens :
    Prendre du plaisir à ce que l’on fait évidemment!
    Dépenser beaucoup de temps
    Diversifier les sujets (dans la négative cela peut devenir ennuyeux)
    Soigner son style (et ça peut consister en le fait de rédiger des phrases courtes)
    Ne pas attendre forcément de commentaires (pour ne pas être déçu)
    (cf les réseaux sociaux, comme FACEBOOK et ses… « like » qui ne veulent pas forcément dire grandchose et souvent évitent justement de rédiger des commentaires – lesquels pourraient être salutaires -)

    Bonne continuation!

Laisser un commentaire