Célébrons...·Le Coin lecture

Mariage royal & Lecture royale !

A 12h (13h heure française) ils se diront oui ! C’est aujourd’hui que Harry, le vilain petit canard, épouse sa chère et tendre Meghan. Un évènement très attendu et largement couvert par les médias et les réseaux sociaux même s’il semble que les Britanniques se sentent peu ou pas concernés par l’affaire…

J’adore les mariages royaux ! Je me souviens que lorsque William a épousé Kate, c’était en 2011 déjà, l’évènement était prévu un vendredi et j’étais en cours…d’informatique ! Il n’en a fallu pas plus à quelques-unes d’entre nous pour aller sur YouTube et mettre en direct le mariage (en mute tout de même !). Parallèlement, ma mère et moi nous envoyions des messages pour commenter la robe de Kate, très beau souvenir 🙂

Étant hyper-excitée par ce mariage, je réfléchissais hier à une façon d’en parler sur le blog. Et quelle meilleure façon que de vous présenter deux livres coup de cœur, liés à la famille royale et plus particulièrement à Diana et le petit George 🙂

Le premier s’intitule Le journal intime de Baby George (The Prince George Diaries) écrit par Clare Bennett en 2016. Le résumé est simple mais on perçoit tout de suite le ton que prendra cette histoire :

Mon nom est George, Prince George de Cambridge, mais vous pouvez m’appeler Baby George. Je suis le fils aîné de William et de Kate, l’héritier de la couronne d’Angleterre, le bébé le plus photographié au monde. J’ai décidé de vous dévoiler l’intimité de mon quotidien royal et celui de mon illustre famille.

9782746744219

Le récit se déroule au début de la seconde grossesse de Kate alors qu’elle attend la future petite Charlotte. Tous les membres de la famille royale sont passés au crible par le petit George qui ne mâche pas ses mots et les affublent tous d’un surnom hilarant, unique et révélateur de leur personnalité respective. J’ai beaucoup ri en lisant ce court journal : George affiche clairement son désintérêt total à l’égard du bébé, et je dirais même son hostilité face à cette naissance qui va remettre en cause son statut d’enfant unique ; il présente sa mère comme quelqu’un qui lui fait la honte en vomissant partout devant tout le monde (Kate souffre d’une maladie appelée Hyperemesis Gravidarum) ; il voit son père comme un homme qui essaye d’être plus grand qu’il n’est mais qui inévitablement se prend toujours les pieds dans le tapis ; Harry pour sa part est le tonton super cool, un vrai boute-en-train que George tient en admiration. Une façon peut-être de réhabiliter Harry qui a longtemps souffert de sa place de second frère et a dû vivre dans l’ombre de William. George parle également de ses grands-parents qu’il n’apprécie guère (en particulier Camilla, bah tiens !) et de ses arrière-grands-parents (il a clairement une préférence pour mère-grand). Lire la suite “Mariage royal & Lecture royale !”

Le Coin lecture

Coin lecture : Le dernier nabab

Ma note :

Mes amis bibliophiles,

Pour notre rendez-vous lecture hebdomadaire, j’ai choisi de vous parler du roman Le dernier nabab écrit par Francis Scott Fitzgerald à la fin des années 30 et paru chez nous en 1952 aux éditions Gallimard.

Create perfectlonglashes

Résumé :

Juillet 1935, tremblement de terre en Californie, les studios d’Hollywood sont inondés. Le jeune producteur prodige Monroe Stahr assiste au sauvetage de deux promeneuses égarées. L’une d’elles ressemble étrangement à son épouse disparue, la star Minna Davis. Puis le travail reprend avec les scénaristes, les acteurs, les réalisateurs, dans un climat de passion, d’extrêmes tensions. Amoureux fou de son métier et du milieu sur lequel il règne en despote, Monroe Stahr l’est aussi de cette femme aperçue le jour de l’inondation, l’insaisissable Kathleen. Il cherche à la revoir, puis à la séduire, dans l’espoir de vivre avec elle le bonheur qui lui a échappé avec Minna.

Mon avis :

Un roman se déroulant dans l’univers du cinéma américain des années 30 : il ne m’en fallait pas plus pour commencer ce livre !

Lire la suite “Coin lecture : Le dernier nabab”

Le Coin lecture

Des livres…encore des livres ! Ma sélection du mois de mai

Chers lecteurs,

Hier soir, veille de jour férié, a été l’occasion pour moi d’écumer la bibliothèque de mon quartier et les librairies à la recherche de futurs coups de cœur littéraires. Je n’ai pas fait que ça (les grosses courses pour le mois vous connaissez sans doute) mais au moins je suis rentrée à la maison avec une bonne dizaine d’ouvrages à lire.

A l’issue de cette recherche, je vous présente six livres avec lesquels le coup de foudre a été immédiat. Bonne lecture !

august 2018

Mélodie de Vienne, Ernst Lothar, 1946 (Autriche)

Dans un immeuble cossu de Vienne, en 1888, la famille Alt occupe tous les étages. Leur titre de noblesse ? Le piano sur lequel a joué Mozart, construit par Christoph Alt, le fondateur. Des ateliers sortent encore des pièces exceptionnelles. Une réputation qui leur impose de s’astreindre aux règles de la haute société viennoise. L’arrivée dans la famille de la trop belle Henriette Stein, d’origine juive qui plus est, sème le trouble. La jeune femme plonge dans le tourbillon de fêtes et de création qui s’empare de la ville en cette fin de siècle. Un tourbillon où l’on percevra bientôt les fêlures du rêve austro-hongrois : le suicide du prince héritier, l’assassinat de l’archiduc suivi de la guerre de 14-18, l’essor du mouvement ouvrier, la montée du nazisme.

Pourquoi je veux le lire : histoire familiale inscrite dans un contexte historique très particulier (montée du nazisme) et écrite par un auteur forcé de quitter l’Autriche en raison de ses origines juives (authenticité historique). Lire la suite “Des livres…encore des livres ! Ma sélection du mois de mai”

Le Coin lecture

Coin lecture : Mille petits riens

Ma note :

Mes amis bibliophiles,

Pour ce premier coin lecture, j’ai choisi de vous présenter Mille petits riens, un roman écrit par Jodi Picoult et paru le 7 mars dernier aux éditions Actes Sud.

Résumé :

Ruth est sage-femme depuis plus de vingt ans. C’est une em­ployée modèle, une collègue appréciée et respectée de tous mais aussi la mère dévouée d’un adolescent qu’elle élève seule. En prenant son service par une belle journée d’octobre 2015, Ruth est loin de se douter que sa vie est sur le point de basculer. Pour Turk et Brittany, un jeune couple de suprémacistes blancs, ce devait être le plus beau moment de leur vie : celui de la venue au monde de leur premier enfant. Le petit garçon qui vient de naître se porte bien. Pourtant, dans quelques jours, ses parents repartiront de la maternité sans lui. Kennedy a quant à elle renoncé à faire fortune pour défendre les plus démunis en devenant avocate de la défense publique. Le jour où elle rencontre une sage-femme noire accusée d’avoir tué le bébé d’un couple raciste, elle se dit qu’elle tient peut-être là sa première grande affaire. Mais la couleur de peau de sa cliente, une certaine Ruth Jefferson, ne la condamne-t-elle pas d’avance ? Lire la suite “Coin lecture : Mille petits riens”

Le Coin lecture

La servante écarlate (The Handmaid’s Tale) : la saison 2 démarre aujourd’hui !

Amis lecteurs,

Aujourd’hui commence la saison 2 de “La servante écarlate” et je me devais de vous parler de cette excellente série tirée du roman éponyme de Margaret Atwood paru en 1985 :

la-servante-ecarlate-9782221203323_0

La servante écarlate, Margaret Atwood, réédition 2017 – Robert Laffont

Voici un court résumé du livre (site Babelio) :
Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté.

Lire la suite “La servante écarlate (The Handmaid’s Tale) : la saison 2 démarre aujourd’hui !”