Les secrets

Secret n° 17 (2ème partie)

Plus que deux jours à tenir et c’est la quille ! Je me répète cette phrase en boucle dans ma tête pour garder le sourire et pour ne pas oublier que la fin de cette épreuve est très proche, que très bientôt je serai libérée de mes chaînes. Tandis que j’écoute l’excellent Let It Happen du groupe australien Tame Impala, j’aperçois aux abords du collège un camion de déménagement. Il s’avère que Madame déménage elle aussi ! Aurait-elle obtenu un autre poste quelque part ? Je trouve frappante l’ironie de la situation : c’est comme si nous partions en même temps. Comme si l’ouragan faiblissait et était sur le point de mourir pour laisser la place au soleil et à la reconstruction. Une pensée fugace me traverse l’esprit : et si pile au moment où je pars les choses s’amélioraient ? J’élude rapidement cette pensée en me disant que mon choix est désormais fait, qu’une autre expérience m’attend, qu’il ne faut pas revenir en arrière. Je détourne le regard du camion et pousse la grille du collège. Une nouvelle journée commence.

Une journée pour le moins remplie de surprises au sens propre comme au sens figuré ! Mais commençons par le moins marrant : les usagers. Nous sommes à la veille des vacances et les gens continuent de venir en nombre pour tout et n’importe quoi. J’ai même l’impression de voir défiler plus de personnes que d’habitude. J’essaie de garder mon calme, « Plus que deux jours et c’est la quille ! », de prendre sur moi mais cela devient de plus en plus difficile, comme lorsque vous avez attendu longtemps pour avoir quelque chose et que lorsque le moment tant attendu se présente vous êtes excité comme une puce et ne voulez que ça. Mon sentiment de frustration est à son comble en cette dernière semaine de travail. Je sais que je ne pourrai plus assumer de missions relevant du service public : une personne vient vous voir car elle a une demande, un besoin spécifique et vous devez satisfaire sa demande. Ce n’est pas pour moi, je vous l’expliquerai dans un prochain article.

Lire la suite “Secret n° 17 (2ème partie)”

Les secrets

Secret n° 17 (1ère partie)

Cela fait maintenant deux semaines que je n’ai pas écrit et je m’en excuse ! Ces deux dernières semaines au collège ont été très intenses car il me fallait tout boucler avant que je parte. C’est chose faite depuis le 13 juillet et l’heure est venue de vous raconter comment se sont passés ces derniers jours au travail. C’est parti !

Lundi 2 juillet : encore deux semaines à tenir !

Il s’agit de la dernière semaine avec les profs. Les élèves sont déjà tous partis (une poignée se présente encore aux activités) et le calme est presque de retour. Mon objectif est de commencer à finaliser toutes les dernières tâches pour que mon remplaçant ou ma remplaçante arrive clés en mains sur le poste et n’ait pas à se préoccuper de détails insignifiants. Bien sûr ce n’est pas mince affaire car même s’il n’y a plus d’élèves, cela ne les empêche pas de revenir demander des papiers en tout genre en claquettes-chaussettes de surcroît… Qu’est-ce que j’en ai marre de devoir les assister ! Je prends sur moi une fois de plus en me disant que c’est l’affaire de quelques jours encore et qu’ensuite tout ira mieux.

Lire la suite “Secret n° 17 (1ère partie)”

Les secrets

Secret n° 16

Les faits que je vous rapporte ici se sont déroulés hier. Je ne pouvais pas garder le secret plus longtemps ! 🤭 Bonne lecture !

Cette journée avait commencé si sereinement… La fin de l’année est de plus en plus proche, je me dis chaque matin en arrivant au collège que la charge de travail va s’alléger, que le stress va diminuer, que tout va bien se passer…pas aujourd’hui ! Le soleil est bien au rendez-vous mais ne nous baigne pas de ses rayons de joie. Vous allez vite le constater, on ne s’ennuie vraiment pas dans cet établissement ! 😄😄

J’arrive au collège avec le sourire (en plus je suis sans cheffes aujourd’hui) et la matinée se déroule presque comme prévu mais tranquillement. Je pense déjà à ce soir, j’envisage d’écrire pour le blog notamment, et je me surprends à penser à cet été. Je suis vite tirée de mes pensées, je dois recevoir une famille dans mon bureau. Pendant que je régularise la situation de la famille en face de moi, un professeur entre dans le bureau et m’annonce que l’une de ses collègues a fait un malaise en pleine salle de cours et qu’elle a été déplacée en salle des profs. Pas de cheffes, pas d’infirmière. Je me dis « Bon, je vais devoir gérer ça toute seule car je suis certaine que je ne pourrai compter ni sur la Bourrique ni sur le Bouillon [seuls cadres présents dans l’établissement] ! »

Mais pourquoi donc ? Car la Bourrique ne sait pas gérer des situations comme celle-ci et le Bouillon est enfermé très loin et très haut dans sa tour d’ivoire. Je prends mes clés, mon téléphone, mon courage à deux mains et sort du bureau (après avoir demandé à la Bourrique de venir avec moi (« s’il-vous-plaît ») voir ce qui se passait). Le constat est terrifiant. L’enseignante en question est encore consciente mais est un vrai poids mort, elle ne tient pas debout, ne tient pas assise et n’arrête pas de vomir. Cette enseignante étant sujette aux malaises en raison d’un traitement médicamenteux assez lourd, je contacte directement le SAMU et explique la situation à l’opératrice (la Bourrique ne bouge pas). Je m’isole, l’opératrice me pose un certain nombre de questions auxquelles je réponds comme je peux quand soudain tout s’arrête autour de moi. Lire la suite “Secret n° 16”

Les secrets

Secret n° 15

Me revoilà enfin chers lecteurs ! Je suis désolée de ne pas pouvoir écrire davantage pour le blog mais je suis très occupée en ce moment entre le travail, les entretiens et ma petite vie. J’ai tellement tiré sur la corde cette semaine que vendredi soir je suis rentrée chez moi à 22h30 au bord de l’évanouissement après 1h30 de piscine intensive et 40 heures de dur labeur pendant la semaine… Je n’allais pas bien du tout, les premières nausées dues à la fatigue commençaient à faire leur loi, le gros rhume commençait à s’installer avec quelques maux de tête… J’ai très mal dormi de la nuit de vendredi à samedi ce qui explique mon état de zombie hier et mon incapacité à pouvoir écrire car je ne pouvais tenir plus d’une heure devant un écran quel qu’il soit. Ce matin ça va mieux, j’ai enchaîné neuf heures de sommeil et je m’attèle de ce pas à vous livrer de nouvelles anecdotes !

chakras-310119_960_720

Revenons d’abord sur le sujet de la semaine dernière : mes supérieures sont plutôt mécontentes de ma décision de ne pas vouloir annoncer mon départ lors de la fête de fin d’année en juillet. Pas vraiment de nouveautés à ce sujet, quelques personnes continuent de me poser la question (j’oscille entre leur répondre « je ne sais pas encore » ou « non, je serai là l’année prochaine ! »), d’autres se doutent de quelque chose. Je pense que les profs sauront lorsqu’ils constateront mon absence à la fête. Et c’est bien pour cela que Fofolle et la cheffe ne sont pas très contentes de moi car elles vont devoir inévitablement gérer les questions. Mais je m’en fiche, j’en suis arrivée à un point où tout ce qui compte c’est partir ! 😁😁

Lire la suite “Secret n° 15”

Les secrets

Secret n° 14

La question, « Nina va-t-elle quitter l’établissement ? » est actuellement sur toutes les lèvres. L’heure de la fin des classes approche à grand pas et l’heure des départs également. De nombreux personnels (enseignants, CPE) ont obtenu leur mutation et je rencontre les nouveaux au fil de l’eau. La nouvelle principale-adjointe a elle aussi pointé le bout de son nez, ne manque plus que la nouvelle principale ! Je peux vous dire qu’en voyant le comportement déjà particulier de ces nouvelles personnes, je suis HEUREUSE de partir. Et la question qui se pose aujourd’hui c’est : « Dois-je annoncer mon départ ? ».

Cette question, qui au demeurant est très anodine, prend une ampleur bien différente dans le collège où je travaille. Cela devient une véritable affaire d’état. Pourquoi ? Car tout le monde veut avoir la primeur de l’information pour pouvoir la relayer aux autres et bénéficier (peut-être) d’un statut spécial du genre vous-avez-vu-c’est-moi-le-super-confident-de-Nina. Et bien…vous avez appris à me connaître avec le temps et vous savez déjà que cela ne se passera pas comme ça.

veronica mars middle finger GIF

Lire la suite “Secret n° 14”

Les secrets

Secret n° 13

Vous croyiez que les secrets étaient finis ? Que je n’aurais plus rien à vous raconter d’ici le mois d’août ? A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 13 juillet je vais vous raconter quasiment jour pour jour mes péripéties. Restez à l’écoute !

secret-1142327_960_720

Début du mois de juin. Je suis en formation Excel et Powerpoint pendant deux jours, loin de mon bourbier favori. J’apprends en plein cours qu’une élève, afin d’attirer l’attention, s’est plantée dans la cuisse une seringue remplie de l’insuline de sa sœur. Les pompiers sont intervenus à temps et l’élève a été transférée à l’hôpital. Heureusement que je ne suis pas là car la terreur et la panique sont à leur comble : il s’en est fallu de peu dixit les pompiers ! La petite a été prise en charge par les médecins, a pu rentrer chez elle le lendemain et a repris les cours cette semaine. Je ne peux pas vous donner plus de détails, je m’éloigne de ce genre de situation, préférant rester dans ma bulle d’innocence (comme lorsque j’ai appris qu’un gamin de 3ème avait mis enceinte l’une de ses camarades, c’est bon je m’arrête là).

Parlons un peu de ma formation. J’avais un débat très récemment avec une très bonne amie également fonctionnaire sur les caractéristiques typiques du fonctionnaire de base : problème d’adaptabilité, refus de mobilité, manque d’ambition, lassitude… Eh bien tous ces traits de caractère étaient réunis au sein de la formation. Entre les personnes demandant une pause à chaque heure, celles qui s’énervent face à leur écran « bloqué », celles qui sont complètement dépassées et donc décontenancées par les explications du formateur, celles qui aiment se faire passer pour bêtes, mon exaspération est montée d’un cran. Et il y a une personne dont je me souviens parfaitement. Je vais l’appeler la Rageuse. Oui, la Rageuse car elle ne cesse de me fixer d’un regard noir, moi le miroir de ce qu’elle n’est pas/plus/ne sera jamais : moi, la petite de jeune de XX ans qui pige tout très vite, finit l’exercice en dix minutes et la première s’il-vous-plaît, qui pose des questions et prend des notes. La bonne élève, version féminine d’Agnan dans Le Petit Nicolas.

Lors d’une autre formation l’année dernière, qui portait elle aussi sur Excel, je me souviens qu’une collègue et moi-même avions cartonné en formation car nous réussissions tous les exercices les premières et réalisions des sans-fautes. J’entends encore deux bonnes femmes (l’une assistante sociale, l’autre professeur d’anglais au CNED) dire que nous étions des « petites jeunes qui savent déjà tout faire et n’ont rien à faire là ». Ma comparse n’a pas entendu quant à moi j’ai fait mine de rien entendre. En même temps je ne vais pas me mettre au niveau de quelqu’un qui ne sait pas comment enregistrer un document sur clé USB ou retrouver un fichier dans l’explorateur Windows… Je suis méchante hein ?

giphy

Lire la suite “Secret n° 13”

Les secrets

Secret n° 12

Fin août 2017. Je suis de retour au collège après des vacances d’été reposantes et remplies de joie. Je rentre dans le bureau et trouve Madame qui range quelques dernières affaires. Je la salue et lui demande si ses vacances se sont bien passées. Elle me répond par l’affirmative et nous échangeons quelques banalités. Ses successeurs sont là, ils visitent les bureaux de la vie scolaire. Elle me précise qu’un homme a été nommé sur le poste de chef et qu’une dame a été nommée sur le poste d’adjointe. Je lui demande si elle les connaît, elle me dit que non mais elle ajoute qu’elle a quelques réserves sans en dire davantage. Nous montons l’escalier en direction des bureaux des CPE et croisons Prout-Prout et Fofolle (respectivement le chef et son adjointe).

Ils s’approchent et je remarque tout de suite le regard que me porte Prout-Prout. Nous sommes presque à la fin de l’été, il fait très chaud et j’ai sorti la petite robe marinière moulante… Il me regarde de haut en bas et cela me met mal à l’aise, la première pensée qui me vient à l’esprit c’est : « J’ai l’air d’une p*** ou quoi ? Qu’est-ce qui lui arrive ? ». Je ne suis pas rassurée. Bien plus tard j’ai compris que ce regard n’était pas du tout ce que je pensais mais c’était bien un signe… Un signe que je n’ai pas vu à ce moment-là mais qui annonce déjà la suite et la fin de l’histoire…

Nous nous saluons et il ne m’échappe pas que ces deux-là s’entendent comme larrons en foire. Je pense même qu’ils se connaissent depuis toujours alors qu’en fait pas du tout. Le courant est simplement très bien passé entre eux, trop bien passé je dirais ! Madame ramasse ses dernières affaires et fait ses adieux : elle s’en va rejoindre son nouvel établissement et laisse la place à Prout-Prout. Immédiatement l’atmosphère est beaucoup plus détendue, Prout-Prout n’est plus du tout guindé mais complètement désinhibé (encore un signe que je n’ai pas vu) et tout le monde semble heureux d’être ici. Tout le monde…ou presque. Je fais la connaissance d’une des nouvelles CPE, la deuxième doit arriver demain, et je sais que ce ne sera pas comme avec Petite Maman et Princesse bouclée. J’appellerai l’une l’Extrémiste car elle tient régulièrement des propos choc teintés de racisme, elle est très méprisante à l’égard des élèves et je me demande pourquoi elle est devenue CPE. Même moi qui ne suis pas une professionnelle de l’éducation je ne me permets pas de manquer de respect aux élèves ou de les traiter comme des moins que rien. Toutefois, je suis dure avec eux lorsqu’ils se montrent irrespectueux et/ou impolis (voir cette anecdote qui illustre bien mes propos). Sa collègue, pour laquelle je n’ai pas de surnom particulier, n’est pas mieux : elle a tout fait pour ne pas être mutée dans ce collège mais en vain. En résumé : elles n’ont pas le profil pour travailler dans ce collège difficile et ne veulent pas être ici. Elles-ne-veulent-pas. C’est pour cette raison qu’au début la communication et la collaboration étaient très compliquées avec elles.

Mais la vie nous réserve parfois de belles surprises et il aura fallu un évènement pour que je considère ces deux personnes différemment. Désormais, je n’hésite pas à dire à l’Extrémiste qu’elle va trop loin dans ses propos, toujours sur le ton de la plaisanterie mais au moins c’est dit. Elles ont par ailleurs de très belles qualités (insoupçonnées) et lorsque vous les connaissez un peu mieux, elles peuvent devenir des êtres très attachants. Je vous le disais lors de la révélation du secret n° 8, il ne faut jamais se fier à la première impression. Toujours laisser la place à l’espoir et à une seconde chance (mais bien la dernière, j’ai mes limites tout de même !).

Que vous dire de plus sur ces quelques jours avant la rentrée ? Je suis mal à l’aise, en manque de repères, car il n’est pas évident de gérer quatre nouvelles personnes qui arrivent comme ça avec leurs gros sabots et qui rejettent en bloc « le passé ». Il va falloir, encore une fois, reconstruire une relation et une collaboration professionnelles avec toutes ces personnes… De l’équipe de l’année dernière, je suis la seule qui soit restée et c’est donc à moi que revient la charge de porter le flambeau puis de le passer. En outre, Mme Beautiful n’est pas encore revenue de vacances, seuls le Bouillon, la Bourrique et l’Homme sont des visages familiers. Tous les autres ont déserté, certains sont partis à la retraite, d’autres sont partis dégoûtés par ce collège. Pour la première fois j’ai hâte que les profs reviennent ! Une façon de retrouver enfin quelque chose de familier, que je connais.

Ces deux premières années au collège ont été tellement difficiles que je ne peux concevoir l’idée de devoir à nouveau affronter et subir des actes malveillants, sordides et irrespectueux. Les actes malveillants, sordides et irrespectueux de Prout-Prout que je nommerai dorénavant Jekill/Hyde.

Mais courage petite Nina. Car pour toi…le départ est proche…très proche !

time-for-a-change-897441__340

 

Les secrets

Secret n° 11

Le réveil sonne. Il est six heures. Les trous dans les volets laissent passer les premiers rayons de soleil. Une autre belle journée de juin s’annonce, le pays est actuellement traversé par une vague de chaleur qui devrait durer encore quelques jours. Je me réveille, baille, me frotte les yeux et je suis traversée par un sentiment de malaise. J’ai fait un rêve très étrange et bizarrement j’ai la sensation qu’il va se réaliser pour de vrai, comme dans les films. Mais que se passe-t-il dans ce rêve ?

Je suis au collège, dans mon bureau, c’est le jour de la rentrée des classes. Les élèves ne sont pas encore arrivés mais ne devraient plus tarder. Je me dirige vers mon poste de travail quand soudain Madame sort brusquement de son bureau. Elle me regarde l’air affolé et me dit : « Nina, je dois ramasser mes affaires. Le Rectorat vient de m’appeler, je dois partir, quelqu’un d’autre arrive. Je ne ferai pas l’année avec vous. » Elle retourne dans son bureau et je la regarde réunir ses affaires dans la précipitation. Je lui demande ce qu’il se passe. « Je dois partir, ils m’attendent dans l’autre établissement, je n’ai pas beaucoup de temps. » Je crois que le rêve se termine là. Je ne sais pas vraiment comment il a commencé et je ne sais pas vraiment non plus comment il s’est terminé mais je me souviens parfaitement de l’ambiance de la scène et des mots qui ont été dits.

Lire la suite “Secret n° 11”

Les secrets

Secret n° 10

Il y a une question que je me pose souvent ces derniers jours : où en étais-je il y a un an jour pour jour ? Dans quel état d’esprit étais-je ? Quelle était l’ambiance ? Cette question me taraude en ce moment car les mois de mai et juin 2017 ont été particulièrement éprouvants pour moi. A ce titre, je suis terrifiée à l’idée que cela soit de nouveau le cas cette année.

Les mois de mai et juin pour un secrétariat administratif en collège sont associés au chaos : mille choses à préparer entre les inscriptions, les examens, les affectations, les bourses, mais aussi les arrivées et départs de personnels, la préparation de la rentrée de septembre et j’en passe. Le téléphone ne cesse de sonner, tout le monde vous sollicite pour un oui, pour un non, en un mot vous ne savez plus où donner de la tête. En un mot : HORRIBLE !

Il y a un an la tension était donc à son comble et flirtait avec mon sentiment grandissant de frustration mêlée à l’impatience, au ras-le-bol, à la colère, à la souffrance, un mal-être permanent. Conjuguées à la fatigue, toutes ces émotions n’ont rien donné de bon et vous allez voir que j’ai très vite basculé vers un côté très sombre de ma personnalité que je n’imaginais même pas avoir.

Lire la suite “Secret n° 10”

Les secrets

Secret n° 9

Amis lecteurs,

Lors de la publication de la dernière partie du secret n° 7, je vous parlais de la venue du CHSCT au sein de l’établissement. Après avoir entendu tous les personnels qui le souhaitaient, les membres du comité se réunissent à huit clos afin de débattre sur ce qui a été dit lors de ces deux journées d’audience. Le but est de dresser une liste d’accusations à charge qui seront soumises au chef d’établissement qui devra en répondre. L’heure a sonné, Madame doit rentrer dans la fosse aux lions. Elle ne peut plus reculer. Elle n’a pas le choix.

Lire la suite “Secret n° 9”